Accueil

RAPA NUI - L'ILE DE PAQUES




 

 

TIMBRES SUR L'ÎLE DE PÂQUES

 
 
FRANCE - 1998


<< Ce timbre français de 1998 fait partie d'une série consacrée au patrimoine de l'UNESCO. Il représente l'Ahu Akivi et ses sept moais. Selon la légende, il s'agit des sept explorateurs polynésiens qui avaient été envoyés par le roi Hotu Matua pour trouver un nouveau territoire à coloniser. Ils découvrirent Te Pito O Te Henua : le nombril du monde (un des noms de l'île de Pâques). Hotu Matua put ainsi s'y installer avec sa tribu.
 


CHILI - 2002


Cette planche souvenir est sortie en 2002.>>
Elle montre une carte de l'Île de Pâques,
une branche de toromiro en fleurs,
un oiseau plynésien (duica finch),
une danseuse Rapa Nui devant l'Ahu Nau Nau
et le visage d'une jeune fille Rapa Nui en arrière plan.

Ci-dessous, deux autres timbres chiliens également sortis en 2002. Ils sont consacrés à la faune et à la flore de l'île de Pâques. Le premier, à g
auche, montre un oiseau diuca finch ainsi qu'un homme Rapa Nui habillé à l'image de l'Homme Oiseau (Tangatu Manu). Le second, à droite, représente une statuette en tapa. Cette statuette est l'un des modèles utilisés par les Pascuans pour dessiner leurs tatouages.
On y voit également une branche de Toromiro, espèce originaire de l'île de Pâques, qui a largement été utilisée par les anciens sculpteurs pascuans. Les moutons, introduits plus tards par les Européens, ont presque entièrement ravagés cette essence.

 



CHILI - 2002



Série de quatre timbres chiliens de 2002 :
- Sur le premier on remarque une sculpture de bois, un moai papa, ainsi qu'un petroglyphe de l'Homme-Oiseau (Tangata Manu).
- Le deuxième représente une rame de danse ( Ao), symbole de pouvoir, et un danseur Rapa Nui.

- Le troisième montre une danseuse Rapa Nui d'aujourd'hui, ainsi qu'une tablette rongo rongo. En arrière plan, la représentation de deux anciens Rapa Nui.
- Le quatrième est à l'effigie d'un guerrier (Matatoa) d'un moai tangata moko et d'un moai kavakava. Pour en savoir plus sur les moais de bois (papa, kavakava, moko), cliquez ici.